Trinova News

Blog-Post

Bovin viande: préserver le potentiel de production en été


Si les effets de l’excès de chaleur sont facilement visibles sur les vaches laitières (baisse de production, variation des taux…), ils le sont moins sur les bovins viande. Cependant les bovins à l’engraissement souffrent au moins autant que les vaches laitières. À partir de 25° C, l’animal diminue immédiatement sa consommation, et celle-ci mettra plusieurs jours à se stabiliser, même avec des températures inférieures. Les animaux augmentent leur rythme respiratoire et ils doivent consommer de l’énergie pour dissiper l’excès de chaleur, ce qui contribue à une augmentation significative des besoins d’entretien : on parle alors de stress thermique.

À noter également, que les mâles reproducteurs voient leur fertilité fortement baisser (diminution de la motilité et de la quantité de semence produite).

publiredactionnel stressthermique bovinv
.
Download • 711KB