Trinova News

Blog-Post

Le stress de chaleur chez les animaux de rente


Ce ne sont pas que les humains qui souffrent du changement climatique, mais aussi les animaux d'élevage, parce que la température dans les bâtiments ne cesse de monter.

Les porcs et les volailles, qui vivent en bâtiment toute l'année, sont particulièrement touchés par la chaleur. Les deux à trois degrés de plus qu'il fait à l’intérieur des bâtiments sont simplement dû à la chaleur corporelle des animaux. En d'autres termes, s'il fait plus de 35 degrés à l'extérieur, il peut facilement faire 38 et plus dans l'écurie. Il va de soi que les animaux ne sont pas à l’aise. Les problèmes de santé augmentent, ils mangent moins et les taux de mortalité augmentent.

Le stress thermique est une forme d'hyperthermie (température corporelle élevée) dans laquelle les systèmes physiologiques du corps ne parviennent pas à garder la température corporelle dans une plage normale. La température ambiante élevée n’est pas seule en cause, mais cela peut être dû à un effet combiné de la température ambiante et de l'humidité relative. Les suites d'un coup de chaleur peuvent entraîner de graves dommages en termes de santé générale, d'immunité et de productivité des animaux d'élevage, des animaux de compagnie, et des animaux de travail, (équidés).

FR_Hitzestress_Nutztiere
.pdf
Download PDF • 1.01MB